Learning Lessons – Communication en cas de menace

Posted on November 22, 2015
Filed Under Uncategorized | Comments Off on Learning Lessons – Communication en cas de menace

[BE, ..] – Le presse et les médias et les citoyens qui utilisent les médias sociaux ne sont en cas de menace terroriste pas seulement source d’information pour la population, mais pourront l’être aussi pour les auteurs potentiels d’un attentat.
avant l’attentat, pendant et après.
Le principe de “on a le droit de savoir” qui est un fondement d’une société démocratique et d’une communication non censurée, devra dans des cas pareils être poussé vers une position du “Need to know” (besoin de savoir).

Est-ce que la population générale et innocente a besoin de savoir où se trouvent les forces de l’ordre, que sont les résultats des actions judiciaires, les cibles possibles ? NON.


Est-ce qu’on doit alors partager ces informations ? La réponse est clairement non.

(Certes, à un certain moment quand il n’y a plus de menace concrète, cette information peut être communiquée.)

L’interdiction de communiquer ne peut se faire dans une société démocratique.

C’est pourquoi qu’on ne peut faire appel au bon sens et de milliers de communicateurs (professionnels et autres) pour tenter de limiter le plus possible la propagation d’ «informations sensibles».  

Quelques conseils

  1. Ne diffusez pas des informations sur la position et les ressources des forces de sécurité.

  2. Ne diffusez pas des informations qui peuvent être utile pour les personnes ayant de mauvaises intentions (par exemple. “Personne au poste de garde” ou “J’ai réussi à entrer …»)

  3. N’abusez pas les moyens de communication qui servent aussi à communiquer ‘du sérieux’. (par ex. distribuer commentaires ridicules par un # -hashtag qui est utilisé pour la communication officielle).

  4. N’utilisez pas les médias publics (tels que Twitter ou Facebook), pour signaler quelque chose de suspect que vous remarquez. Appelez les services d’urgence (100/112) directement et utilisez uniquement les médias sociaux s’il se produit un incident et d’autres citoyens doivent se protéger de toute urgence.

  5. Ne postez pas des messages de communication qui remplacent ceux des autorités. Re-tweet ou FWD messages des autorités officielles.

  6. Suivez de préférence les émissions des médias publics et suivez les voies officielles pour les médias sociaux.

  7. N’utilisez pas de langage menaçant.

  8. Soyez conscient que si vous communiquez que vous pouvez faire vous-même une cible.

  9. Arrêtez la communication inutile s’il est important que les autorités peuvent communiquer. Prenez soin que les canaux de communication soient libres quand on en a besoin.

  10. Ne communiquez pas (ou re-Tweet / FWD) des informations qui sont (encore) à vérifier (et donc non confirmées). Une information correcte peut être enterré sous une masse de rumeurs et de fausses informations.

  11. Rendez-vous compte  que vous restez responsable légalement de votre communication.

 

[tekst in het Nederlands: Nederlands ]

Comments

Comments are closed.